SOCIETE

Echauffourées entre les jeunes et gendarmes à Ngodiba ( Kaffrine) : Sos consommateurs joue au pompier

Des échauffourées ont éclaté hier, entre les jeunes de la localité de Ngodiba (département de Kaffrine) et des gendarmes, à la suite de la saisine de Flexeau sur les compteurs des habitations où des factures impayées ont été constatées. 
 
Face à cette situation, le président de l’association Sos consommateurs dans la région de Kaffrine, Dame Seck a entamé une médiation afin de faire revenir l’accalmie. Il a donc saisi le gouverneur de Kaffrine et a demandé l’intervention de la plus haute autorité administrative de la région.
“Depuis que nous avons été informés de la situation à Ngodiba, il y a quelques mois, nous avons organisé une réunion avec la sous-préfecture de Gniby, le préfet du département de Kaffrine et les délégataires des sociétés Flexeau et de l’Ofor pour trouver une solution. Nous avons donc essayé de convaincre les autorités de trouver des solutions satisfaisantes pour les deux parties”, a fait savoir Dame Seck.
Ce dernier a indiqué que durant les négociations, certains habitants de Ngodiba ont souligné leur incapacité à payer les redevances et avaient demandé à être dispensés du paiement de leurs factures avoisinant au total une somme de 60 millions de Fcfa.
 
C’est dans ce cadre que le président de Sos Consommateurs avait sollicité de la part des parties prenantes que les négociations se poursuivent jusqu’à la fin du ramadan pour permettre à tous de trouver la meilleure solution.
Dame Seck regrette que ces nombreuses relances adressées à la direction de Flexeau et de la préfecture afin de continuer les négociations n’ont pas été suivies d’effets. Il se désole des violences perpétrées par les jeunes. “Ce n’est pas le bon moyen pour montrer leur frustration. Nous regrettons également que les équipes de Flexeau et de la gendarmerie se soient rendues en plein mois de ramadan pour débrancher les compteurs de ces pauvres consommateurs même si on peut comprendre qu’ils ont longtemps été patients avec les habitants. Il n’en demeure pas moins que les populations sont vulnérables et n’ont pas de quoi payer ces redevances”, a souligné Dame Seck.
Dame Seck propose une réforme de la gestion de l’eau qui sera équitable à tous.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page