POLITIQUE

Reddition des comptes : des membres de la société civile demandent aux nouveaux dirigeants d’éviter la chasse aux sorcières

Des membres de la société civile saluent la reddition des comptes, un des points du projet de Pastef. Selon eux, c’est normal dans une démocratie, mais il faut éviter de faire la chasse aux sorcières en sélectionnant ou en ciblant les uns pour protéger les autres. Ils demandent de mettre en lumière tous les dossiers incriminés par les corps de contrôle et amener les concernés à s’expliquer.

« Le moment est venu d’évaluer ce cadre légal et institutionnel en vue d’identifier ses limites et par conséquent d’apporter toutes les corrections nécessaires de façon à pouvoir faire face légitimement à ces fléaux sans que cela ne conduise à une quelconque chasse aux sorcières », a indiqué Djibril Gningue, président de la plateforme des organisations de la société civile.

Moundiaye Cissé, quant à lui, demande aux nouveaux dirigeants d’éviter de faire dans la sélection. « Quand on parle de reddition des comptes, c’est le fait que les pouvoirs publics rendent compte aux administrés pour pouvoir apprécier ce qui a marché et ce qui n’a pas marché, et même pouvoir sanctionner positivement pour ceux qui ont bien géré », a souligné sur RFM, le directeur exécutif de l’ONG 3D.

« La reddition des comptes doit concerner à la fois tous et chacun par rapport à tous ceux qui sont dépositaires de la confiance des administrés » , a fait savoir M. Cissé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page