A la UneACTUALITES

Sénégal : Le Parti démocratique sénégalais s’exprime et prévoit déjà les législatives

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) a récemment pris la parole publiquement pour la première fois depuis l’élection du nouveau président Bassirou Diomaye Faye le 24 mars dernier. Le PDS s’est exprimé sur divers sujets, notamment la réorganisation du parti, les premières actions du président en place et la préparation des prochaines échéances.

Le porte-parole du PDS, Bachir Diawara, s’est réjoui des premières mesures prises par le nouveau gouvernement, notamment la suspension des constructions sur le littoral. Il a également suggéré la mise en place d’une taxe fiscale de 25% pour permettre à l’État d’investir dans des projets d’infrastructure visant à résoudre les problèmes du logement social et des inondations.

Bien que le parti de Bassirou Diomaye Faye ne dispose pas de la majorité à l’Assemblée nationale, le PDS anticipe une possible dissolution du Parlement en septembre, ce qui entraînerait de nouvelles élections législatives. Le PDS a affirmé qu’il participerait pleinement à ces élections sous la direction de leur candidat Karim Wade.

Par ailleurs, il a été révélé par RFI que Karim Wade, fils d’Abdoulaye Wade et exilé au Qatar depuis près de huit ans, pourrait bientôt revenir au Sénégal, bien que aucune date précise n’ait encore été annoncée.

C’est ainsi que le PDS a exprimé sa position sur divers sujets, montrant sa volonté de participer activement à la scène politique sénégalaise dans les mois à venir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page